Clifoire : nm. Instrument d'apothicaire en bronze coulé qui servait principalement à clifer l'ampidourle des manchots en leur apportant un peu de dextérité.

Levrauder : verbe du premier groupe dont la particularité essentielle est de courir pour passer dans le deuxième groupe, ce qui complique singulièrement sa conjugaison.

Monte-à-regret : N m. Se dit d'un ascenseur absolument pas fiable puisqu'il n'obéit pas aux commandes de son tableau. Exemple : a tendance à descendre au sous-sol quand on veut aller au 7ème ciel.

Hiémal : Exclamation utilisée dans des circonstances dramatiques et burlesques pour exprimer la douleur consécutive à une opération pratiquée sauvagement. Exemple : cri prononcé par Ravaillac en 1610 en Place de Grève lors de sa cérémonie d'écartèlement.

Avunculaire : Adjectif qui qualifie un objet en forme d'avun, comme circulaire signifie en forme de cirque, et perpendiculaire en forme de perpent. L'avun est, à l'origine un objet volant pourvu de deux ailes et d'une queue ayant évolué en perdant ses ailes. En résumé,  avunculaire qualifie un objet pourvu d'une petite queue.

Lulibérine : alcaloïde de la famille des psychotropes, tiré du champignon "Populus démagogus" agissant sur le niveau de connerie, secrétée également par le cerveau quand le sujet regarde un écran. A dose massive, elle augmente considérablement le niveau de connerie. Injectée à dose raisonnable  elle pourrait la supprimer, rendant tous les sujets traités  réfractaires aux manipulations, d'où sa classification comme drogue dangereuse. Il n'est pas impossible que certains sujets souffrant de connerie aigüe soient morts au cours des essais cliniques, n'ayant pas supporté la brusque conscience de leur état.

Adamantin : Adj. Qualifie un costume masculin constituée d'une simple corde, portée par les danseurs chargés de soutenir un candidat à l'élection présidentielle dans certains pays pratiquant le nudisme électoral. Par extension, une expression adamantine est synonyme de très pauvre, vide de sens. Exemple: "le programme adamantin de l'actuel président peut contribuer à sa réélection".

Cuniculiculture : Nf. Littéralement, culture intensive du cuniculi, sorte de gros haricot ayant la forme du postérieur d'un carcajou dormeur. Cette culture se pratique principalement dans les allées du pouvoir, qui ont la particularité d'être naturellement fumées par les résidus de l'activité politique, réputée pour sa forte production d'engrais naturel.

La cuniculiculture ne doit pas être confondue avec la piedauculthérapie qui se pratique fréquemment sur le même terrain.

Nycthémère: Nm. Etymologie : les chercheurs ont établi que ce mot a une double racine: il nyctalope, capable de vision nocturne et éphémère, très passager. Ce mammifère marsupial  est pourvu d'un troisième œil curieusement situé dans la poche incubatrice et capable de voir dans l'obscurité, mais de façon très passagère. On pense que c'est de cet animal que vient l'expression "c'est dans la poche" prononcée par les organismes de sondage quand ils désignent le vainqueur d'une élection. Leur extraordinaire taux de réussite fut chanté par certain rappeur, donnant lieu à une expression devenue grossière par déformation, et par extension  insulte grave.

Brouclotte  : Archéologie. Nom féminin, contraction de "brouette" et "roulotte" désignant un véhicule d'habitation couramment utilisé par les Végano-sylvestrions  une tribu du centre de la France au 22 ème siècle a J-C dont on a retrouvé de nombreux vestiges plus ou moins complets dans une carrière d'Ambert (capitale du Forez libre)

L'objet est constitué d'un ensemble complet de meubles, cloisons, murs escaliers et toiture entièrement pliables, jusqu'à occuper un volume variant entre 0. 5 et un mètre cube pour les plus grands spécimens, pour un poids d'environ 50 kg. L'objet est muni d'une roue et  de deux poignées qui permettaient vraisemblablement à une seule personne de force moyenne de le transporter entre deux déménagements.

L'expression actuelle "faut pas pousser trop loin la brouclote" signifie familièrement "Ne simplifie pas excessivement ton explication au risque de déformer le sens de ton discours" et tire probablement son origine de la disparition de ce genre d'habitat qui semble due à l'excès de miniaturisation : pour s'adapter à leurs mode de vie, les utilisateurs seraient eux-mêmes devenus pliables et de se fondre entièrement dans ce qui restait alors de la nature.

On n'a pas encore réussi à déterminer la nature exacte des matériaux ultra légers qui les composent.